Vive le Team Building

"societe"
Image

Le fameux anglicisme, en français « construction d’équipe », est devenu un incontournable des entreprises, ces dernières années. Un mode de fonctionnement que Silicom utilise et qui a donné de bons résultats. Autant de raisons d’adopter cette pratique qui nous vient tout droit des Etats-Unis

« Bien sûr que ma société pratique le Team Building ». Voici une phrase qu’il n’est plus rare d’entendre. Derrière cette formule anglaise, se cache l’une des techniques managériales les plus probantes de ces dernières années.

Apparu dans les années 1980 aux Etats-Unis, le Team Building ou « construction d’équipe » entend renforcer les liens entre les membres d’une équipe.

Un manager peut avoir recours à cette méthode dans différents cas, que ce soit lors  de la construction d’un projet mobilisant les compétences de chacun ou pour gérer une crise. L’esprit d’équipe avant tout, voilà tout l’enjeu du Team Building.

Une pratique ayant séduit Silicom, comme le fait justement remarquer Arthur Bataille, directeur commercial de la société : « Quoi qu’il arrive, c’est une obligation de travailler ensemble. L’important est de mettre en relation les capacités de chacun. Nous avons tous nos qualités et nos défauts : il est fondamental de positionner la bonne personne au bon endroit. ».

 

Un effet synergique

Par le biais d’activités sportives ou culturelles, le Team Building va permettre aux employés d’un groupe, de mieux appréhender cette démarche consistant à travailler ensemble. Jadis, on ne parlait pas de Team Building mais de séminaires.

Un terme assez générique puisqu’il regroupe aussi bien le Team Building que le Team Bonding, à bien distinguer. Là où le premier renvoie à la « construction d’équipe », le deuxième suppose la « liaison d’équipe ».

Concernant le Team Building à proprement parler, Silicom a un avis assez précis sur la question. « Au niveau du management, c’est un vrai sujet. On veut créer des synergies au sein de notre activité. Ceci me semble être la mission principale dès lors que l’on parle de Team Building. En particulier lorsque l’on parle de situation de crise, la résolution ne peut se faire que lorsque l’ensemble des parties prenantes contribuent de manière solidaire : la réponse à cette situation doit impérativement se faire d’une seule voix pour être efficace », précise Arthur Bataille.

Même si Silicom pratique la « construction d’équipe » depuis 2000 et l’ouverture du premier centre de services, le Team Building s’est considérablement développé au fil des ans.

Aujourd’hui, trois directions encadrent la pratique : commerciale, opérationnelle et technique. Trois pôles, assurant l’enjeu de ce que souhaite Silicom : « Faire en sorte que les gens travaillent ensemble, même si nos équipes sont dispersées sur différents Métiers, différents lieux et quelque soit leur carrière. Nos trois directions en sont la parfaite représentation car elles s’inscrivent dans une logique de prendre en compte notre diversité ». Il n’y a pas à dire, plus on est de fous et plus on rit.

 

Par Antoine Le Fur